English   |     French   

La xénophobie et la discrimination n’ont aucune place dans une société, a dit le maire de Johannesbourg


Undefined

Le maire exécutif de la ville de Johannesbourg Conseiller Parks Tau soutient que les récentes attaques contre les  étrangers en Afrique du Sud ainsi que la discrimination basée sur la religion et l’ethnicité n’ont aucune place dans la société.

“Le temps est venu de voir l’Afrique comme un seul pays ou les liens historiques antre africains devraient former la base pour les résidents du continent pour travailler ensemble afin de faire avancer le développement, ” a-t’il dit lors de l’ouverture des sessions politiques au 7eme sommet des Africités qui se tient au centre de conférence de sandton.

“Considérant notre histoire et les liens qui nous lient en tant qu’africains,  le racisme, le tribalisme, le régionalisme et la xénophobie n’ont aucune place dans la société africaine.’’

“Mes frères et sœurs, il y’a beaucoup de liens qui nous lient en tant qu’africains,” a-t’il dit en appelant tous les citoyens africains à se rassembler pour ‘’lutter pour la paix, la stabilité et l’égalité en Afrique.’’

Le maire a souligné qu’avant  1884, avant que les forces coloniales ne divisent le continent, il y’avait la liberté de mouvement en Afrique sans restrictions frontalières et cela selon lui a conduit à l’unité sans heurts et à la diversité.

Malgré la colonisation, les Africains sont reste unis. Cela a été clairement illustre en 1963 lorsque les activistes politiques se sont rassemblés pour former l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) à Addis Abeba avec 32 gouvernements signataires.

Maintenant appelle la Commission de l’Union Africaine (UA)  ou les états africains discutent des questions affectant le développement du continent, y compris  la promotion de la paix et la stabilité politique.

“Nous devons continuer à travailler ensemble en tant qu’africains quel que soit notre pays d’origine que ce soit le Ghana, l’Egypte, le Sénégal, le Botswana, le Nigeria ou le Maroc, afin de créer une Afrique prospère.

“Guidés par les principes démocratiques, nous devrions permettre à nos populations que nous représentons d’apporter leur propre contribution au développement de notre continent,” a-t’il dit.

Le maire a dit que les pays  Africains doivent mettre l’accent sur la mise en place d’institutions et organisations fortes.  

Revenant au  Sommet, Tau a dit que les sessions politiques au sommet des  Africités devraient assurer que les municipalités mettent en œuvre les Objectifs du Développement Durable 2015 des Nations Unies au niveau local.

Cet ensemble de 17 objectifs fait la promotion pour l’éradication de la pauvreté, la faim, promeut des styles de vies plus saines, la qualité de l’éducation, l’égalité en genre, l’eau potable et les services sanitaires, l’accès à l’énergie propre, le travail décent et la croissance économique , des villes et communautés durables, des actions climatiques et la réduction des inégalités entre autres.  

Il a dit que les dirigeants africains devraient également s’assurer que les Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU-A) sont la vraie représentation du gouvernement local africain  et soient capables de contribuer à la transformation de l’agenda de l’Afrique et la réalisation de la Vision 2063 de l’Afrique.  

“Ça devrait être le CGLU-A dont la mission est devra être marquée sur la démocratie participative, la bonne gouvernance, la transparence et la responsabilité,” a-t’il dit.